QU’EST-CE QUE LE CODE LPC ?

 

Une invention américaine adaptée au français

Le cued speech est un système visuel qui a été inventé en 1967 aux Etats-Unis, grâce à l’intuition du Doctor Orin Cornett. Il a été adapté aux sons de la langue française et est devenu la LPC (pour Langue française Parlée Complétée) en 1977. La LPC est un complément à la parole, à la lecture labiale et à l’audition partiellement réhabilitée par les appareils auditifs ou l’implant cochléaire.

Dr. Orin Cornett

Dr. Orin Cornett

De la disparition des confusions labiales et auditives

La communication avec une personne sourde à l’aide du code LPC (Langue française Parlée Complétée) est plus facile car toutes les ambiguïtés liées à la langue orale disparaissent.

Les limites de la lecture labiale s’expliquent par l’existence de « sosies labiaux » . Chaque son n’ayant pas une forme labiale propre, il existe des groupes de sons visuellement très proches ou identiques qu’il n’est pas possible de différencier sans l’aide de l’audition. Ainsi, les sons /p, b, m/ se caractérisent par une fermeture des lèvres et sont impossibles à distinguer sur base unique de la lecture labiale.

Voici des exemples assez frappants, lorsque que l’on lit sur les lèvres ces phrases et mots sont exactement les mêmes, car les formes labiales sont les mêmes et les sons sont proches.

– bois ta menthe à l’eau  /  mets ton pantalon

– ou encore ces trois mots « Pain / Bain / Main » qui sont identiques à la lecture labiale.

Essayer devant votre glace de prononcer « je t’aime » et « gendarme ».

Sans le son impossible de faire la différence pourtant la signification est très différente (imaginons les quiproquo qui peuvent en découler).

Mais lorsque vous codez le système de clés du code LPC ôte toute confusion possible.

 

Comment code-t-on en LPC ?

Quand une personne s’exprime en utilisant la LPC, elle code avec sa main tout ce qu’elle dit, même les liaisons entre les mots, en décomposant ses paroles en suite de syllabes de type Consonne-Voyelle. Les mouvements de la main sont appelés « clés manuelles » et comportent deux composantes : la configuration spécifique des doigts qui codent la consonne, et la position précise de la main par rapport au visage qui code la voyelle. En français, les voyelles sont représentées grâce à cinq positions différentes de la main (par rapport au visage) et les consonnes sont codées par huit configurations des doigts.

Le code LPC n’a aucune limitation, tous les mots de la langue française son accessibles, tous les sons sont « codables » y compris les onomatopées .

La technique de base du code LPC s’apprend en quelques séances. Des formations  sont dispensées par l’ALPC ou ses correspondants sous forme de stages, pendant les week-ends ou durant le stage d’été.

Vous voulez savoir comment coder ? – suivez les liens !

– Les enchainements des clés du code LPC
– L’affiche pense-bête
– Les réponses aux parents d’enfants sourds
– Les réponses aux professionnels
– Les formations pour apprendre à coder en LPC
– Le stage d’été ALPC