Association ALPC

Synthèse du Séminaire de réflexion sur l’ALPC

Séminaire ALPC - 2015

Paris, Maison des Associations de Solidarité le 19 Septembre 2015.

Administrateurs de l’ALPC, parents et professionnels se sont retrouvés pour mener une réflexion sur l’organisation de l’association, sur ses objectifs et les actions à conduire.

Séminaire ALPC - 2015

Présents:

Administrateurs :

M.MARTIN (P), G.GARNIER (VP), B.ANDRE, F.AUTHIER, A.BOROY, JM.BOROY, M.CANDIAGO, L.DORMOY, A.DUPIN (présidente ANCO), M.DUPONT, M.FAGES-SANS (Codeuse), E.GEORGES-PICOT, M.MARTOURET, J.SCHULZ, A.WEILL, L.WEILL.

Parents:

C.BATY (CD 92), L.BRIGEOIS, famille CHENAIS (grands-parents), C.DUBOIS, M.GAY, MJ.LAMBERT, PC.MERLIN, J.POURRA (proche), F.PRUGNE, Famille TARNEAU, A.SCHLAG, AL.WEILL.

Professionnels :

F.FENOY (codeuse), M.LECOQUIERE (orthophoniste), H.TAGUET (Directrice ALPC).

 

 

1 – Rappel des engagements de l’ALPC (tels que déclinés notamment lors du séminaire de 2011)

  • Egalité des chances,
  • Intégration scolaire,
  • Autonomie, accessibilité,
  • Solidarité, partage,
  • Promotion et développement du code LPC,
  • Partenariat avec les différents professionnels,
  • Acteur auprès des pouvoirs publics,
  • Information des familles.

 

2 – Les objectifs du séminaire

  • Réflexion sur les fondamentaux
  • L’organisation de l’association (bureau, CA, rôle présidence, rôle correspondants régionaux, pôles d’activité …)
  • Les actions à prioriser
  • Recherche de candidature au poste de la présidence.

Les supports : synthèse de 45 questionnaires renvoyés par les adhérents, bilan des trois derniers présidents, tour de table et travail de groupe.

 

3 – Réflexion critique sur l’organisation actuelle de l’ALPC

Nécessité d’améliorer la lisibilité de l’organigramme de l’association (support : site ALPC)

3.1- Présidence et direction

Définir la fonction de Président:

  • Représentation auprès des pouvoirs publics et des partenaires
  • Opérationnelle en accord avec bureau et CA:
  1. Assumer une ligne directrice
  2. Etablir des priorités d’actions
  3. Piloter les projets (cible, déroulé, bilan, communication)
  4. Organiser le fonctionnement de l’association (engagement des bénévoles, maillage national, vivier de compétences, …).

Définir la fonction de Directeur:

  1. Rédaction de la fiche de poste
  2. Relation avec le CA et le Président
  3. Périmètre de responsabilité

Devront être prises en compte les actions actuelles et les besoins organisationnels futurs (compte rendu des actions réalisées et difficultés rencontrées à chaque CA, redéfinition d’objectifs en CA, rédaction de tableaux de bords).

 

3.2- Bureau et conseil d’administration

  • Relais d’informations et décisions du bureau vers le conseil d’administration (Communication systématique des comptes rendus de bureau),
  • Implication de chaque administrateur au sein des pôles d’activités,
  • Encouragement des nouvelles initiatives (bienveillance …),
  • Transparence des actions en cours,
  • Ensemble des comptes accessibles (fréquence plus soutenue qu’un rapport annuel).

 

3.3- Pôles d’activités

  • Lisibilité des pôles : encarts sur le site ALPC des pôles formation, financier, codeur, correspondants régionaux, événements et communication avec adresses de contact, référents et informations des actions,
  • Incitation à recruter des bénévoles dans les pôles au-delà des administrateurs (appel à compétence pendant notamment la campagne de dons),
  • Ré-adhésion des responsables de pôles:
  1. Fixation des objectifs,
  2. Compte-rendu des activités,
  3. Bilan des projets menés.

 

3.4 – Correspondants régionaux / départementaux

  • Réactivation du réseau,
  1. Réunion avec des administrateurs,
  2. Création d’une page Facebook, amélioration visibilité dans les réseaux sociaux,
  3. Information et lobbying auprès des professionnels, enseignants,
  4. Agir en faveur des adultes sourds, sensibilisation auprès des employeurs.
  • Animation du réseau :
  1. Animation régulière, organisée et dynamique,
  2. Reconnaissance et adhésion des correspondants,
  3. Fixer en local un projet phare annuel pour un axe commun,
  4. Réunions des correspondants en régions.

 

4 – Les actions à mettre en oeuvre

NB : Les actions sont ici répertoriées et non classées par ordre de priorité.

4.1- La promotion et le développement :

  • S’appuyer sur les adultes sourds comme média de promotion et communication,
  • Communication grand public à développer (dossier de presse, support publicitaire, plaquette, site internet, vidéo didactique),
  • Communication vers les professionnels, les instances et les prescripteurs de santé,
  • Lobbying dans les écoles d’orthophonistes, organisation d’une journée des professionnels,
  • Support de communication pour mettre en situation le code, les jeunes sourds et création de kit-guide pour l’explication et l’utilisation du code,
  • Accompagner les adultes sourds notamment dans le monde professionnel, (notamment, proposition de formations de sensibilisation à la surdité en milieu professionnel) et favoriser leur présence au sein de l’ALPC,
  • Les formations : redynamiser le pôle, campagne de recrutement formateurs,
  • Mise en œuvre de rencontres entre familles.

4.2 – Les relations avec les adhérents :

  • Lisibilité de l’organisation,
  • Transmission des informations et communication à travers le LPC Info et les newsletters (recherche de financement pour production),
  • Partage des projets menés pour une synergie entre bénévoles et adhérents,
  • Interaction correspondants régionaux et adhérents,
  • Développer les réseaux LPC francophones,
  • Accroître les adhésions à travers les événements et les actions.

 

5 – Bilan des trois précédentes présidences (Guy GARNIER, Matthieu CLAVIER et Magali MARTIN)

Les points positifs :

  • le bien fondé de l’objet social,
  • une équipe de bénévoles formidables,
  • une impulsion de nouveaux projets: journée d’études, WECA, camp ado, échanges cued speech…,
  • la présence d’une direction,
  • les jeunes sourds qui s’approprient l’association,
  • un résultat financier qui maintient un cap positif (partenariat précieux FFAFC notamment).

Les points négatifs :

  • un manque de disponibilité, une distance géographique,
  • une gouvernance et des statuts mal définis,
  • une absence de tableaux de bord concernant les budgets financiers, les actions menées.

 

6 – Candidature à la présidence

Pierre-Christophe MERLIN présente sa candidature. Papa de deux enfants, Tim-Ethan 12 ans et Amandine 8 ans sourde implantée, il utilise le code depuis son premier stage en 2005. Adhérent à l’association depuis sept ans, il se présente pour que l’ALPC puisse continuer à offrir autant que ce qui lui a été donné et avec une vision et des attentes pour l’association en accord avec ce qui a été abordé et réfléchi au cours de cette journée.

Pierre-Christophe mentionne qu’il est actuellement Vice-président de Génération Cochlée. Il souligne également sa disponibilité personnelle pour entamer une éventuelle présidence. Il a transmis une lettre de motivation, ci jointe.

Des questions lui ont été posées:

  • Que penses-tu de l’organisation commune de la journée d’étude entre l’ALPC et Génération Cochlée ?

Une bonne approche de projet et de travail en commun, l’aboutissement de la réalisation fut bénéfique. Une émulsion d’implication associative en supplément.

Partagez-le !
Share on Facebook
Facebook