Mme BIANCHI Nathalie, parent.
98800 NOUMEA – NOUVELLE CALEDONIE
Tél domicile : (687)24 95 58 / Port : (687) 79 00 34

Mail: Nathalie Bianchi

Mme CHAMPLOT Laurence, parent.
97430 LE TAMPON
Tél domicile : 02 62 01 04 71 / Mobile : 06 92 69 28 64
Mail: Laurence Champlot

Mme GENY Marie-Claire, enseignante.
BP 51 628 98716 PIRAE – Ile de Tahiti – POLYNESIE FRANCAISE
Tél domicile : 00 689 45 45 08

Mail: Marie-Claire GENY

L’ALPC jusqu’en Nouvelle-Calédonie!

10612732_890906924254716_1935471754640277300_nPar Hélène Taguet, directrice de l’ALPC

En Nouvelle Calédonie, depuis 1998, l’Association Pour la Surdité regroupe des parents d’enfants sourds et des personnes sourdes. Elle s’attache à la mise en place d’actions en faveur des personnes sourdes et de leur famille et se mobilise pour que des professionnels de la communication avec les sourds interviennent auprès des familles le plus rapidement possible.

Dans le cadre de sa mission et à l’initiative de son Président, Frédéric Moulédous, l’APS a organisé une conférence à l’attention des parents, des professionnels de la surdité, des enseignants d’accueil et des représentants des pouvoirs publics sur le thème :

Noumea1La surdité : Quels choix pour les sourds ?

Frédéric Moulédous, souhaitait que l’ALPC soit présente. Les membres du bureau de l’ALPC m’ont proposé de répondre à l’invitation. Je les remercie de leur confiance. La date de cette conférence a été déterminée en fonction de la venue à Nouméa de membres de l’équipe d’implantation de Toulouse. En effet, depuis plusieurs années maintenant, Nouméa s’est doté d’un centre d’implantation qui travaille en partenariat avec celui de Toulouse. Le centre suit actuellement 31 sourds implantés, 19 enfants et 12 adultes. A ce jour, 17 personnes ont été implantées à Nouméa. L’équipe toulousaine se rend très régulièrement sur place.

La conférence a eu lieu le jeudi 16 octobre 2014.

Frédéric Moulédous a ouvert ce temps de rencontre. Il a souligné que la surdité « ce n’est pas compliqué mais c’est complexe », a rappelé l’importance du respect du mode de communication choisi par les familles pour leur enfant et insisté sur le fait que l’APS se doit de proposer une prise en charge cohérente que ce choix soit gestuel ou oral en français avec LPC. Il a ensuite laissé la parole aux différents intervenants:

Marie-Noëlle Calmels, chirurgien ORL, CHU Purpan à  Toulouse.

Maud Estrade, Audioprothésiste et Nadine Cochard, orthophoniste et coordinatrice du programme pédiatrique d’implantation cochléaire de Toulouse

Véronique Grézard, audiophonologiste, responsable du suivi et des réglages des enfants implantés de Nouvelle-Calédonie

Florent Mathéron, Formateur en LSF et animateur « bébé signe », salarié de l’APS

La conclusion est revenue à Alexandra Joudel, vice-présidente de l’APS et maman d’une petite fille sourde.

Noumea2Les débats se sont poursuivis autour d’un buffet, chaque intervenant restant disponible pour répondre aux questions du public. Au total c’est près d’une centaine de personnes qui ont participé à cette rencontre.

L’objectif de mon intervention fut de présenter l’ALPC, ses actions et ses projets et surtout deprésenter le métier de codeur LPC, encore mal connu en Nouvelle Calédonie. Cette conférence semble avoir répondu aux attentes de chacun et l’APS souhaite bien renouveler cette action.

L’APS est une association très active. Leur dernière réalisation phare est un DVD d’histoires codées : « Code-moi une histoire » à l’attention des plus jeunes enfants et dans lequel on retrouve 5 histoires de T’choupi. Avec leurs codeuses LPC, l’APS organise des brunchs sur la plage le dimanche matin avec les parents qui souhaitent venir s’entrainer à coder, et également se rencontrer et échanger. Cette action rencontre un vif succès.

L’APS développe les prises en charge avec codeur LPC et ce, dès le plus jeune âge puisque les codeuses sont amenées à intervenir en crèche. Vous retrouverez un article entier sur ce projet de l’APS dans notre prochaine newsletter.

Mon séjour sur place fut court (une semaine). Nous avons malgré tout eu de nombreux échanges sur nos pratiques, nos projets respectifs, nos actions auprès des familles et des enfants. J’ai présenté les dernières réalisations de l’ALPC, ai laissé quelques exemplaires de nos différentes publications à leur disposition.

J’ai été très bien accueillie, confortablement logée et chacun s’est montré disponible. Je les remercie tous très chaleureusement : Frédéric d’abord pour son invitation, sa confiance et sa disponibilité malgré un emploi du temps très chargé pendant la semaine, Nathalie ensuite, correspondante de longue date de l’ALPC, et membre actif de l’APS, Françoise, la coordinatrice salariée de l’association, qui m’a fait découvrir les locaux et expliqué le fonctionnement de l’association au quotidien, Laurie et Mathilde, codeuses LPC nouvellement arrivées à Nouméa et débordantes d’énergie, d’enthousiasme et de projets pour les enfants sourds de Nouvelle-Calédonie. A chaque fois chacun a pris également du temps pour me faire découvrir un peu Nouméa et ses environs, merci, merci.

Liens utiles :

Tout savoir sur l’APS
Voir le reportage sur le brunch ALPC (commence à 36:37) 
Présentation des Histoires codées