Le Pôle Codeurs de l’ALPC

La loi du 11 février 2005 prévoit que tout enfant ou adolescent présentant un handicap pourra être scolarisé dans l’école ou l’établissement le plus proche de son domicile.

Pour beaucoup d’enfants sourds, cette scolarisation ne peut s’envisager sans accompagnement spécialisé : soutien scolaire, présence en classe de codeursLPC ou autres selon les besoins et le projet individualisé de chacun.

Pour satisfaire aux exigences de la loi, aux demandes des familles qui souhaitent scolariser leur enfant en milieu ordinaire près de leur domicile, et dans l’attente de solutions plus durables, l’ALPC a créé un pôle codeur.

Les objectifs du pôle codeurs sont :

d’aider les familles à trouver des solutions pour l’accompagnement scolaire de leur enfant sourd par un codeur LPC, lorsque aucune réponse institutionnelle ne peut leur être apportée,

d’apporter les informations nécessaires en ce domaine à toute personne ou institution susceptible de favoriser la réalisation de ces projets éducatifs.
Télécharger la brochure « un(e) élève sourd(e) dans votre établissement scolaire » (PDF)

polecodeurs@alpc.asso.fr

La classe annexée

Il existe dans les collèges et lycées ordinaires plusieurs modes de scolarisation pour les élèves sourds : l’intégration individuelle en classe ordinaire avec ou sans codeur L.P.C. ou la classe dite  » annexée « .
La classe annexée est une classe à effectif restreint (de 2 à 9 élèves environ) recevant uniquement des élèves déficients auditifs au sein d’un établissement ordinaire de l’Education Nationale et dans laquelle les cours sont dispensés par un enseignant spécialisé.

En classe annexée de type  » U.P.I.  » (unités pédagogiques d’intégration) :

– Programmes scolaires et modes d’enseignement sont adaptés au rythme d’apprentissage et au niveau de langue des élèves, ce qui permet aux jeunes concernés de progresser selon leurs possibilités.

– Le nombre d’heures d’enseignement est majoré dans certaines disciplines telles que le français, l’histoire ou les mathématiques.

– Les élèves bénéficient d’une intégration partielle (sur quelques créneaux d’intégration) chaque fois que cela est possible. Pour ces moments d’intégration, la classe entière de jeunes sourds se déplace avec son enseignant spécialisé dans la classe ordinaire. Le professeur spécialisé est alors présent pour aider les élèves sourds à suivre le cours dispensé par l’enseignant de l’Education Nationale.

  • Les élèves peuvent également se déplacer en classe entière pour recevoir un enseignement en classe conjointe. Dans ce cas, enseignant spécialisé et enseignant  » E.N.  » interviennent tous les deux pendant le cours à partir de préparations communes.
  •  Les élèves des classes annexées bénéficient d’autres prises en charge proposées par l’établissement spécialisé qui les scolarise  » pour moitié  » :
  • des séances d’orthophonie
  • des entretiens avec un psychologue
  • des passerelles sont possibles de l’intégration individuelle vers la classe annexée et vice versa.