L’appareillage

Les prothèses auditives
On essaie toujours d’adapter des prothèses auditives (ou appareils de correction auditive ) dans un premier temps. Elles amplifient les sons environnants pour qu’ils soient mieux perçus par l’oreille déficiente.
L’appareillage est choisi, adapté et réglé par un audioprothésiste qui agit sur prescription médicale. L’appareillage d’un jeune enfant est beaucoup plus délicat que celui d’un adulte ; il est donc souhaitable de choisir un audioprothésiste spécialisé dans l’appareillage de l’enfant.

photo prothèse auditive

Plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir un réglage satisfaisant.
L’audioprothésiste doit travailler en collaboration avec les autres membres de l’équipe spécialisée qui suit l’enfant et avec ses parents.

L’implant cochléaire
Il nécessite une intervention chirurgicale et est réservé aux enfants qui ont une surdité qui ne permet pas de pouvoir bénéficier des prothèses externes. Un enfant peut recevoir un implant autour de 10 mois (cas d’un diagnostic précoce).
Un implant cochléaire comprend un micro qui capte les sons, un microprocesseur (petit boîtier ou contour d’oreille) qui code ces sons et les envoie par l’intermédiaire d’une antenne à des électrodes insérées dans la cochlée, qui stimule directement le nerf auditif. Il s’agit d’impulsions électriques et non de signaux acoustiques.
Aujourd’hui une double implantation (oreille droite et gauche) est de plus en plus proposée par les hôpitaux.
Attention l’implant cochléaire ne permet jamais une récupération auditive intégrale, même si son bénéfice est très important.

photo implant

Pour en savoir plus :
Le site d’Action Connaissance Formation pour la Surdité (ACFOS)
http://www.acfos.org/